Orthodontiste Paris : Les incidences de la déglutition atypique sur le traitement orthodontique.

Les incidences de la déglutition atypique sur le traitement orthodontique

1) Les troubles engendrés par la “poussée de la langue” conduisent généralement directement chez l’orthodontiste et figurent en bonne place dans l’étiologie (étude des causes) des désordres dentaires.
Autrement dit, l’orthodontiste va devoir corriger les problèmes liés à la déglutition atypique.


2) L’orthodontie ne concerne généralement  que les dents et l’os alvéolaire qui les soutient. Elle intéresse plus rarement les mâchoires à proprement parler et pas du tout les masses musculaires, même si indirectement elles seront influencées par le traitement orthodontique. Si la manière dont le patient avale ne change pas, le dispositif orthodontique, confronté aux mauvaises habitudes, sera moins performant. Le temps de traitement s’allongera. Le résultat sera moins parfait.
Mais surtout, la probabilité de “relapse”, autrement dit de réapparition des dysharmonies après traitement, sera augmentée. En effet, les muscles responsables des désordres risquent de produire, de nouveau, les mêmes conséquences. Certes, dans des proportions moindres le plus souvent, mais suffisants pour compromettre les résultats esthétiques. Même les appareils de contention, destinés à maintenir les résultats du traitement pendant plusieurs années après celui-ci, s’avéreront impuissants à endiguer les effets dévastateurs de la langue.
Ce n’est peut-être pas un hasard si, dans les civilisations orientales, la langue est perçue comme un organe éminemment dangereux, au figuré mais aussi au propre...