Les implants dentaires orthodontiques à Paris 18ème

Souvent, dans un traitement orthodontique,  les molaires supérieures doivent être ramenées vers l’arrière. Pour cela,  votre orthodontiste pourra prescrire à votre enfant une force extra-orale ou encore vous demander de porter des élastiques entre les premières molaires inférieures et les canines supérieures. Parfois cependant, cela est impossible à mettre en pratique, en particulier chez les adultes.

 Il existe aujourd’hui des mini-implants spécialement conçus pour l’orthodontie. Placés à l’arrière des molaires supérieures, dans des zones de bonne épaisseur osseuse et gingivale, ils constituent un ancrage satisfaisant pour pouvoir “tirer” celles-ci vers l’arrière. Ils vont être reliés au dispositif orthodontique déjà existant en bouche, pour obtenir en peu de temps le déplacement espéré. Les implants seront alors déposés sans aucune conséquence néfaste pour l’os ni la gencive.

Ce dispositif peut aussi convenir aux cas où deux dents (une canine et une prémolaire, par exemple) ont interverti leur place. L’implant va permettre à l’une des dents reliée à lui de se déplacer dans sa direction (la prémolaire, par exemple), tandis que l’autre (la canine) gagnera sa place naturelle, libérant de ce fait un espace où la dent d’abord tractée par l’implant (la prémolaire dans notre cas) pourra être amenée.

Les mini-implants orthodontiques peuvent être aussi utilisés pour produire des mouvements sur d’autres dents, selon les besoins. Parlez-en à votre orthodontiste...